La Tête Ailleurs... Le site de nos carnets de voyages, avec plein de photos, de conseils et d'informations pratiques
Les tapes
 
 
Nos voyages : les étapes illustrées de nos voyages, les itinéraires, ...Photos : toutes les photos prises durant nos voyagesInfos Pays : les cartes et plein d'infos sur la géographie, le climat, les langues, les religions, etc..., des pays visitésAvant le départ : plein de conseils sur les prépartifsVie sur place : toutes les informations pratiques et utiles pour quand vous y serezLiens : une série de liens utiles, classés par catégorie
accueil    qui sommes-nous ?   livre d'or   plan du site
 
 

Il y a actuellement 28 visiteurs sur le site !

 
Itinraire du voyage

Carte de l'itinraire

Pour plus d'infos sur notre itinraire lors de ce voyage, cliquez sur la carte

Nos Voyages

Choisissez un de nos voyages pour le vivre avec nous étape par étape, visualiser l'itinéraire, ...

 
Derniers Albums Photos

Les 4 derniers albums publiés sur le site :

Lima et retour en France
Pérou : Lima et retour en France

Paracas et les îles Ballestas
Pérou : Paracas et les îles Ballestas

L'oasis de Huacachina (Ica)
Pérou : L'oasis de Huacachina (Ica)

Nazca et environs
Pérou : Nazca et environs

 Tous les albums

Infos Pays

Des infos sur la géographie, le climat, un peu d'histoire, les langues, les religions ainsi que des cartes et bien d'autres choses sur les pays visités...

 
Vie sur Place

Vous voulez tout savoir sur le coût de la vie, les modes d'hébergement, les moyens de transport, de communications, la sécurité, l'argent, la santé, etc... dans les pays visités, avec plein d'exemples de prix ? C'est par ici !

 
Avant le départ

Tout sur les préparatifs de chaque voyage : les budgets, la préparation des itinéraires, les visas, les billets d'avion, les assurances, les vaccins, les trucs à ne pas oublier d'emporter ou de faire, etc etc...

 
  Le voyage

Guatemala - 3 jours - Les 02, 03 et 05 janvier 2008


Le lac Atitlán


Ce matin, c'est le déluge à Lanquín, la tempête... A 6h30 (mieux vaut être matinal au Guatemala car il y a très peu de bus l'après-midi) nous grimpons dans un bus local pour rejoindre Cobán où nous espérons trouver un bus pour Panajachel. Petit à petit les locaux montent, nous nous serrons de plus en plus et au final nous sommes complètement écrasés les uns sur les autres car il y a trois fois plus de voyageurs qu'il n'y a de place ! Un peu plus et nous nous retrouvons avec les enfants sur les genoux, couleur locale guarantie ! Nos sacs à dos, sur le toit, prennent la pluie, il va falloir que nous trouvions rapidement de gros sacs à viande pour les protéger...

Enfin nous voici à Cobán et après quelques galères nous partons pour Antigua où nous prendrons un autre bus pour Panajachel. Le trajet sous la pluie est interminable... et c'est en ayant mal partout que nous découvrons enfin Panajachel vers 18h le soir, éclairé faiblement à la lumière des bougies ! La tempête a fait tomber des arbres qui ont coupé les lignes éléctriques, aparemment depuis ce matin... Ca a son charme, mais quelle galère de se repérer dans une ville inconnue à la lueur des bougies !

A la lumière du jour, Panajachel nous apparaît comme un village plutôt agréable, certes touristique mais beaucoup moins que nous l'imaginions (sûrement car les fêtes sont passées) et nous dédidons d'y rester quelques jours et de visiter les environs depuis ici.

Les rues de PanajachelPanajachel, le village le plus important du lac AtitlánL'embarcadère de Panajachel
Les bus au Guatemala, c'est quelque chose !


L'environnement est magnifique... Devant nous s'étend le lac Atitlán, d'un bleu profond, entouré de trois volcans qui se dressent vers les cieux en arrière-plan : les volcan Tolimán, San Pedro et Santa Clara. Cette image sous un ciel bleu et un splendide soleil, entourés de nombreuses femmes Mayas très gracieuses dans leurs vêtements colorés, comment ne pas tomber sous le charme du Guatemala ? Ce pays est une véritable destination culturelle, un dépaysement de tous les instants...

De majestueux volcans entourent le lac AtitlánQuelle vue depuis ce petit restaurant de Panajachel !
Le lac Atitlán, l'un des plus beaux paysages du Guatemala...


Les rues de ce gros village sont également agréables, à taille humaine et colorées...

Les couleurs éclatent à PanajachelBeaucoup de femmes des villages environnants viennent ici vendre leurs textilesQuelques statuettes religieuses



Cette région est certainement l'une des plus magnifiques, typique, authentique et colorée du pays. En effet, tout autour du lac se trouvent de nombreux petits villages habités par les tribus Mayas de la région qui vivent encore selon des traditions bien précises et portent de somptueux vêtements aux motifs brodés.

La plupart des villages sont accessibles uniquement en lancha, et c'est ainsi que nous partons à la rencontre des habitants de Santa Cruz la Laguna. Le village se mérite (ça grimpe dur !) mais la vue sur le lac et les volcans est splendide et nous adorons nous perdre parmi les petites ruelles, observant les femmes à genoux qui tissent dans les cours, nous laissant imprégner par la vie simple qui règne ici loin de l'agitation de la ville. Les enfants nous suivent discrètement de loin, timides, puis s'approchent doucement, échangent quelques mots et s'en vont en laissant l'écho de leurs rires derrière eux...

Santa Cruz la Laguna, petit village perché dans la montagneNotre lancha arrive lentement à destination...Ca grimpe, mais la vue en vaut le coup !
Santa Cruz la Laguna, l'un des villages les plus typiques des environsIci la vie s'écoule paisiblement...... loin de l'agitation touristique de Panajachel


Les femmes d'ici portent sur la tête où dans de grands châles enroulés autour d'elles leurs nombreux vêtements, châles et autres articles qu'elles ont tissées et vont vendre un peu plus loin, dans d'autres villages touristiques, souvent accompagnées de quelques très jeunes enfants . Nous nous attardons à la place centrale, près de la chapelle du seizième siècle. Ici, pas de touristes et une population timide mais souriante, un des villages les plus agréables et paisible des environs...

C'est encore à la main, au lavoir, que l'on lave le lingeL'église de Santa Cruz la Laguna date du seizième siècleDes statues de saints en bois sont disposées le long des murs
Quelques enfants intrigués par notre présence ici


De retour à Panajachel, nous trouvons un colectivo qui nous conduit au village de Santa Catarina Palopó. Le voyage en lui-même est un dépaysement total, assis parmi les locaux qui parlent leur langue d'origine maya (on en recense 23 différentes, le quiché, le ketchi, le mam...) et nous sourient.

En route pour Santa Catarina Palopó en pick-up !Les indiennes rejoignent également leur villageLe trajet n'est pas bien long


Au village, nous découvrons une population d'une douceur extrême, d'une vraie gentillesse et il suffit de bien peu pour que la discrètion s'atténue et que le visage de ces femmes et enfants s'illuminent d'un sourire éclatant... Ici la couleur dominante est le turquoise, les femmes portent des jupes et des huipiles d'un bleu-vert intense et certaines ont un turban sur la tête. Le plus étonnant pour nous est que les hommes portent également une tenue traditionnelle : un pantalon brodé, maintenu par une écharpe nouée à la ceinture, qui leur arrive au dessus des genoux.

La rue principale de Santa Catarina Palopó
Ici c'est la couleur turquoise qui domineLes hommes aussi portent tous les vêtements traditionnels du villageLes pantalons sont rouges ou bleus, maintenus par une ceinture nouée à la taille


Difficile de ne pas avoir envie d'acheter tout ce que l'on voit, les tissus sont magnifiques ici, et nous craquons pour quelques articles, au plus grand plaisir des femmes qui ne doivent pas en vendre tant que cela, tant elles sont nombreuses à tisser ici...

Les femmes reviennent du lavoirLa plupart des femmes portent un turban sur la têteLes femmes de ce village confectionnent des tissus magnifiques
Elles sont nombreuses à tisser, agenouillées...


De retour à Panajachel nous terminons cette journée haute en couleurs, rencontres et émotions en observant le coucher de soleil sur le lac, image gravée à jamais dans nos esprits...

Coucher de soleil depuis Panajachel


Le sur-lendemain (après avoir été au marché de Sololá la veille), nous partons en bateau vers des villages plus éloignés. Après une heure de navigation nous débarquons à San Pedro, village entouré de champs de caféiers, qui s'étend aux pieds du volcan du même nom. Sur les rives du fleuve, des dizaines de femmes, flanquées de nombreux enfants, lavent à même le lac et à la main les habits, frottant encore et encore durant des heures que l'on imagine éreintantes, ne prêtant aucune attention à leurs longues jupes traînant dans le lac.

Destination San Pedro...Le village de San Pedro s'étend aux pieds du volcan du même nomSan Pedro est entouré de champs de caféiers
Le petit village de San PedroLes femmes lavent les vêtements à même la lacElles ne chôment pas une minute...


Le village est plus développé que les précédents, nous y croisons plus de voitures et de boutiques. Ici ce n'est pas la vie à l'intérieur des cours où des maisons que nous observons, mais celle de la rue, bruyante, agitée.

Les petites rues pavées de San PedroLes femmes portent des vêtements aux motifs bien définis
La vie bât son plein dans la rue principaleMême les jeunes filles portent les vêtements traditionnels


Les couleurs fusent, les femmes portant toutes de longues jupes décorés de motifs bariolés et des chemisiers bouffants en dentelle. Au marché, c'est la pagaille, l'agitation, les rires se font entendre, les marchandages vont bon train, les odeurs emplissent les lieux...

Le marché est bien animé !Les vieillards écoutent le temps qui passe...Que ça doit être lourd !
Un endroit vraiment authentique...Les couleurs diffèrent mais les motifs du village restent les mêmes


Nous laissons les habitants à leur tranquilité et reprenons la navigation vers Santiago Atitlán, village idéalement situé entre les volcans Tolimán et Atitlán d'un côté et le San Pedro de l'autre. Le village est touristique mais il suffit de s'éloigner de l'ambarcadère pour découvrir toute la richesse culturelle de cet endroit et la vie du qui s'y écoule.

Les volcans entourant le lac Atitlán
Quel environnement !


Ici vivent les indiens Tzutuhil, que l'on reconnaît aux motifs brodés (différents oiseaux et fleurs stylisés) sur les tissus aux couleurs éclatantes qu'ils portent. Les femmes âgées portent également un couvre-chef rouge ou orange, un long bandeau tissé (jusqu'à 4m de long) enroulé sur lui-même et qui forme ainsi une galette. Cela leur donne un port de tête majestueux, une réelle prestance et une identité culturelle que nous respectons et admirons.

Les vêtements sont vraiment éclatants de couleurs...Malheureusement au Guatemala les enfants commencent à travailler très jeunesLe marché, le coeur du village...
... une affaire de femmes


Les quelques hommes que nous croisons (la vie des villages s'organisant autour du marché, on y croise surtout des femmes) dégagent également une certaine noblesse dans leur chemise colorée et leur pantalon ample brodés d'oiseaux et de fleurs, maintenu par une ceinture rouge.

Un des villages les plus animés des environsQue de choix !
Les marchés du Guatemala sont inoubliables...Les hommes sont plutôt rares sur les marchésLes femmes ont beaucoup de prestance


Le dernier endroit où nous nous arrêtons est le minuscule village de San Antonio Palopó, où la circulation est quasi inexistante. Le village est niché au fond d'une anse du lac et s'étend en terrasses sur le flanc de la colline.

Nous approchons de San Antonio PalopóLes embarcations sont rudimentaires !
Le village est niché au fond d'une anse du lac...C... et se dresse en terrasses sur le flanc de la collineIl faut arpenter de minuscules ruelles pour observer la vie dans les cours et maisons


Ici comme à Santa Cruz les ruelles nous conduident au coeur de l'intimité des gens, nous passons à côté de leurs cours, guidés par les enfants du village pour retrouver notre chemin...

Les enfants ne nous ont pas encore aperçus...Quelques jeux vidéos occupent les plus grands
Les hommes portent également les costumes traditionnels du village


La vie s'organise autour de l'église et nous découvrons ici l'un des peuples les plus accueillants des environs, les femmes nous demandant d'où nous venons, ce que nous avons visité du Guatemala, quel temps il fait en France... Des échanges simples, désintéréssés et des milliers de sourires, quel repos !

L'église de San Antonio Palopó
L'intérieur de l'église de San Antonio Palopó
Les traditions perdurent de génération en génération
J'ose ou j'ose pas ?
Une jeune femme nous propose ses textiles


Vraiment, la région du lac Atitlán réserve de magnifiques surprises au voyageur recherchant l'authenticité et la simplicité de peuples humbles tout en étant dignes et fiers de leurs traditions. Ici plus que partout ailleurs les traditions et les coutumes se transmettent de génération en génération, et le sens de l'accueil et la gentillesse sont une philosophie de vie, une étape qui ne peut laisser insensible et nous a charmé à bien des niveaux...


Posté le 06/01/2008  -  Voir / cacher les commentaires Voir / cacher les commentaires [1]  -  Poster un commentaire Poster un commentaire  -  


Premire tape : Escale a New-York
tape prcdente : Semuc Champey et Lanquín
tape suivante : Le marché de Sololá
Dernire tape : Lima et retour en France

 

  Photo aléatoire
Detail de talaveras

Puebla et ses environs
(Mexique)

Lire l'étape

Recherche

 

Dernier Ajout

AMÉRIQUES 2007/2008 : Pérou - Posté le 10/10/2008

Lima et retour en France

Difficile de quitter l'océan et de monter dans le bus qui nous conduit à Lima, la capitale du pays. L'ambiance est à la nostalgie, l'heure du retour approche à grand pas et, si nous nous réjouissons pourtant à l'idée de revoir nos proches, il faut bien admettre que nous n'avons aucune envie de rentrer... Nous regardons les paysages défiler par la fenêtre alors que des émotions contradictoires nous envahissent : la sensation d'avoir vécu pleinement et jusqu'au bout cette aventure, l'envie de pro...

Lire la suite

Livre d'Or

Le 27/06/2017 à 13h05, Clemence a écrit :

"Bonjour,
Je souhaiterai vous joindre sur votre adresse mail mais cela ne fonctionne pas.
Y-a t-il un espoir que je puisse vous poser quelques questions sur votre voyages aux Ameriques via une autre adresse mail? :)

Merci ! "

Lire / Signer le livre d'or

PUBLICITÉ
Site validé par le W3C
© 2017 - La Tête Ailleurs - Tous droits réservés Accueil | Nos voyages | Photos | Infos pays | Avant le départ | Vie sur place | Qui sommes-nous ? | Livre d'or | Plan du site | Liens Site réalisé par CreationClic