La Tête Ailleurs... Le site de nos carnets de voyages, avec plein de photos, de conseils et d'informations pratiques
Les tapes
 
 
Nos voyages : les étapes illustrées de nos voyages, les itinéraires, ...Photos : toutes les photos prises durant nos voyagesInfos Pays : les cartes et plein d'infos sur la géographie, le climat, les langues, les religions, etc..., des pays visitésAvant le départ : plein de conseils sur les prépartifsVie sur place : toutes les informations pratiques et utiles pour quand vous y serezLiens : une série de liens utiles, classés par catégorie
accueil    qui sommes-nous ?   livre d'or   plan du site
 
 

Il y a actuellement 53 visiteurs sur le site !

 
Itinraire du voyage

Carte de l'itinraire

Pour plus d'infos sur notre itinraire lors de ce voyage, cliquez sur la carte

Nos Voyages

Choisissez un de nos voyages pour le vivre avec nous étape par étape, visualiser l'itinéraire, ...

 
Derniers Albums Photos

Les 4 derniers albums publiés sur le site :

Lima et retour en France
Pérou : Lima et retour en France

Paracas et les îles Ballestas
Pérou : Paracas et les îles Ballestas

L'oasis de Huacachina (Ica)
Pérou : L'oasis de Huacachina (Ica)

Nazca et environs
Pérou : Nazca et environs

 Tous les albums

Infos Pays

Des infos sur la géographie, le climat, un peu d'histoire, les langues, les religions ainsi que des cartes et bien d'autres choses sur les pays visités...

 
Vie sur Place

Vous voulez tout savoir sur le coût de la vie, les modes d'hébergement, les moyens de transport, de communications, la sécurité, l'argent, la santé, etc... dans les pays visités, avec plein d'exemples de prix ? C'est par ici !

 
Avant le départ

Tout sur les préparatifs de chaque voyage : les budgets, la préparation des itinéraires, les visas, les billets d'avion, les assurances, les vaccins, les trucs à ne pas oublier d'emporter ou de faire, etc etc...

 
  Le voyage

Prou - 2 jours et 1/2 - Du 15 au 17 juillet 2008


Paracas et les îles Ballestas


Cette fois ça y est, il ne nous reste plus que quelques jours avant le retour en France, et l'ambiance est quelque peu à la nostalgie, on resterait bien un an de plus... Heureusement, la dernière étape va nous permettre une fois de plus de nous en mettre plein les yeux et surtout c'est une étape nature, de celles qui ont souvent nos préférences. Certes, il est tout à fait possible de visiter la réserve de Paracas en excursion d'une journée depuis Huacachina mais, ayant un peu de temps devant nous, nous décidons de nous installer à Paracas, un tout petit port de pêche apparemment bien plus tranquille que Pisco.

Nous découvrons un petit village de bord de mer qui se remet tout doucement du tremblement de terre qui a tout dévasté ici durant l'été 2007. Les maisons ne sont pas encore reconstruites, les touristes s'y attardent peu, l'endroit donne l'impression d'avoir été dévasté il y a bien moins d'un an, alors les habitants sont ravis de revoir des touristes et, si l'endroit est bien loin d'être splendide (plutôt sale), le mot accueil prend ici tout son sens, une étape authentique pour clôturer ce voyage.

Et puis surtout, à deux pas d'ici se trouvent les îles Ballestas, parfois surnommées les "Galapagos du pauvre". Les bateaux partent de bonne heure le matin pour une découverte de deux heures immanquable. Tout en recherchant la présence des dauphins (nous les apercevrons de loin), nous naviguons sous la brume en direction de ces îles qui abritent une faune marine unique. Mais la première surprise est tout autre, il s'agit d "El Candelabro", un immense géoglyphe de 128m de long sur 78m de large visible uniquement de la mer et qui ranime les spéculations, puisqu'on ne connaît pas sa fonction même si l'on imagine qu'il a un lien avec les lignes de Nazca. Représente-t-il la constellation de la Croix du sud comme l'avancent certains scientifiques ?

Ce géoglyphe, surnommé le candélabre et tracé par la civilisation Paracas, reste un mystèreTout proche du parc national de Paracas, les oiseaux sont déjà bien présentsLes pélicans vivent ici en toute quiétude
D'après certains, cet énorme candélabre de 200 m de haut représenterait la Croix du Sud


Et puis voici les îles proprement dites et ses oiseaux par milliers, notamment des cormorans. C'est également une odeur pestilentielle qui nous prend à la gorge, odeur difficilement supportable, aigre et acide, dégagée par les excréments des oiseaux, excréments qui s'accumulent sur les rochers sur une hauteur de plusieurs dizaines de centimètres. Et dire que tous les cinq ans, 150 personnes viennent ici , durant quatre mois, ramasser à la pelle ces excréments dans des conditions qu'il nous est difficile d'imaginer. Sans parler du fait que ce travail est extrêmement dangereux pour la santé car les matières sont très toxiques...

Les îles Ballestas, connues comme les ''Galapagos du Pauvre''Mais qu'est-ce que c'est qu'cette grosse tâche noire ?Tout simplement une immense colonie d'oiseaux !
Et tous ces oiseaux ont recouvert les îles de leurs fientesLa couche de guano atteint plusieurs mètres d'épaisseur !Un précieux ''gisement'' qu'exploitaient déjà les Incas !


Plus loin, ce sont quelques petits pingouins de Humboldt (espèce en voie de disparition au Pérou) qui nous font le plaisir de se montrer ! Génial de les voir encore une fois (nous en avions croisé au Chili) avancer de leur démarche si particulière, et ce au milieu du désert !

Quelques pingouins de Humboldt vivent aussi iciA la queu leu leu !
Sur les rochers, c'est cohabitation forcée entre pingouins et cormorans


La balade est magnifique, la faune extrêmement nombreuse et diversifiée, un endroit à ne pas rater ! Allongés sur les rochers, des otaries se prélassent en nous observant d'un œil endormi. Le vent, la brume, les cris lancinants des oiseaux et des otaries, la force des vagues et des rochers qui nous entourent, l'atmosphère est particulière ici, un beau moment en plein cœur de la nature (malgré le nombre important de bateaux et de touristes).

Vous l'aviez vu l'otarie vous ?Une otarie faisant la belleToute une colonie d'otarie vit paisiblement sur les îles Ballestas


Les îles Ballestas, le paradis des oiseaux... Ils se comptent effectivement par milliers ici, notamment les "zarcillos" mais aussi les cormorans (dont la "chuita", un cormoran aux pattes rouges), les fous blancs, pétrels , pélicans...

Un superbe cormoranDes zarcillos à la bouille très marrantes
Quels superbes oiseaux que ces zarcillos (ou larosterna inca) !


Des otaries, des pingouins, des dauphins, des oiseaux par centaines, on en attendait pas tant ! Tandis que nous terminons la balade le soleil se lève enfin, les couleurs apparaissent et c'est une magnifique journée qui se dessine, alors qu'il n'est encore que 10h du matin...

Au retour, le ciel se dégage et les paysages prennent des couleurs incroyables !Les pêcheurs rentrent au port
Quand la nature se fait artiste, on n'a plus que nos yeux pour l'admirer


L'idéal pour nous qui prévoyons de visiter ensuite la réserve nationale de Paracas, la deuxième merveille des environs. Difficile d'y aller par soi-même (à moins de louer une voiture), nous décidons donc de passer par l'une des agences de Paracas. Elles proposent toutes la même chose de toute façon : visite des iles le matin puis de la réserve à partir de 11h, jusque 15 ou 16h, permettant ainsi aux touristes de visiter ces deux lieux en une journée et de repartir le soir. Nous ne sommes pas si pressés, nous ne repartirons que le jour suivant, mais nous joignons au groupe allant visiter la réserve.

Celle-ci est immense puisqu'elle recouvre plus de 335000ha. Bien sûr, nous n'en verrons qu'une infime partie, mais suffisamment pour vous dire que c'est splendide là encore, une autre vision d'un Pérou désertique. La beauté du lieu, c'est la magie des couleurs et de ce désert vierge à perte de vue, désert bordé par la mer, une sensation d'espace, de pureté...

Entrée dans la réserve nationale de ParacasDe nombreux fossiles sont visibles partoutDes paysages extraterrestres !
Un désert de sable aux couleurs superbes, la mer, que demander de plus ?


Un ciel pur, le bruit fracassant des vagues, les couleurs qui éclatent, mais plus de "cathédrale", cette énorme concrétion rocheuse qui, l'an passé encore, faisait l'admiration des touristes. Et bien non, elle a été depuis détruite par le tremblement de terre dévastateur qui a décimé la région l'été passé. Des énormes failles, voire des gouffres, témoignent d'ailleurs de l'intensité de ce tremblement de terre !

Suite au tremblement de terre d'août 2007, la ''cathédrale'' s'est effondrée
La tremblement de terre a laissé d'autres traces bien visibles et impressionnantes !


S'il a détruit en un instant des formations rocheuses qui avait mis des milliers d'années à se construire, il n'a rien enlevé à la magie du lieu et des couleurs. Les plages sauvages, désertes, les oiseaux par milliers, C'EST BEAU !!!! Dommage en revanche que la balade soit si courte et organisée, on aurait envie de s'enfoncer davantage dans ces paysages désertiques et de s'y perdre, complètement seul...

Paracas, une réserve et des plages superbes !Paysage surréaliste de la réserve de ParacasDes couleurs incroyables
Un joli brujillo, oiseau mangeur d'huîtresEt un dernier gros lézard


Le lendemain, nous passons une journée calme dans le petit port de Paracas. Nous aurions pu partir plus tôt et visiter la ville de Lima, mais nous n'en avions pas envie. Non pas que Paracas est un endroit incontournable, loin de là, mais au moins, une fois les touristes partis, c'est un port à taille humaine, authentique, et nous préférions finir le voyage sur cette image plutôt que sur celle d'une grande capitale impersonnelle. Nous ne rejoignons donc Lima que le jour suivant, la veille de notre vol pour la France.


Posté le 14/09/2008  -  Voir / cacher les commentaires Voir / cacher les commentaires [2]  -  Poster un commentaire Poster un commentaire  -  


Premire tape : Escale a New-York
tape prcdente : L'oasis de Huacachina (Ica)
tape suivante : Lima et retour en France
Dernire tape : Lima et retour en France

 

  Photo aléatoire
Les gros rouleaux du Pacifique en font un paradis pour les surfeurs

San Juan del Sur
(Nicaragua)

Lire l'étape

Recherche

 

Dernier Ajout

AMÉRIQUES 2007/2008 : Pérou - Posté le 10/10/2008

Lima et retour en France

Difficile de quitter l'océan et de monter dans le bus qui nous conduit à Lima, la capitale du pays. L'ambiance est à la nostalgie, l'heure du retour approche à grand pas et, si nous nous réjouissons pourtant à l'idée de revoir nos proches, il faut bien admettre que nous n'avons aucune envie de rentrer... Nous regardons les paysages défiler par la fenêtre alors que des émotions contradictoires nous envahissent : la sensation d'avoir vécu pleinement et jusqu'au bout cette aventure, l'envie de pro...

Lire la suite

Livre d'Or

Le 27/06/2017 à 13h05, Clemence a écrit :

"Bonjour,
Je souhaiterai vous joindre sur votre adresse mail mais cela ne fonctionne pas.
Y-a t-il un espoir que je puisse vous poser quelques questions sur votre voyages aux Ameriques via une autre adresse mail? :)

Merci ! "

Lire / Signer le livre d'or

PUBLICITÉ
Site validé par le W3C
© 2017 - La Tête Ailleurs - Tous droits réservés Accueil | Nos voyages | Photos | Infos pays | Avant le départ | Vie sur place | Qui sommes-nous ? | Livre d'or | Plan du site | Liens Site réalisé par CreationClic